On voit fleurir sur la blogosphère plein de très jolis tampons, alors ça donne envie d'essayer!

Avant d'acheter les gommes et les gouges, j'ai testé, avec la technique de la patatogravure.

Depuis un moment je voulais me faire des petites cartes de visite, au dos desquelles je pourrais noter quelques mots, lorsque j'offre du fait maison.

PATATOGRAVURE5

Mon éléph'en scotch, réalisé pour le grand mur blanc de mon salon, devenu depuis mon avatar, m'a semble être un motif simple pour commencer.

J'ai juste eu besoin d'une grosse pomme de terre coupée en deux, d'un couteau et d'un dessin à la bonne taille fait au feutre (en le posant à l'envers, avec l'humidité de la pomme de terre, l'encre du feutre se dépose et ça m'a permis d'avoir déjà le tracé pour sculpter par la suite).

J'ai évidé sur quelques millimètres la pomme de terre en ne laissant que le tracé de l'éléphant.

PATATOGRAVURE1

Un papier à gros grammage, détaillé en rectangles, de la peinture  et un pinceau (pour une application en délicatesse), et je me suis amusée!

Comme ça ne se conserve pas, j'en ai fait une bonne série!

 

PATATOGRAVURE2

Toujours avec cette idée de réaliser les cartes avec ce que j'avais sous la main, je suis partie à la recherche de petits tampons lettres pour le nom du blog, et j'ai écrit l'adresse à la main.

Bon, ce premier jet, m'a au moins montré les limites de la pomme de terre... Les minis détails sont difficiles à faire au couteau, je pense que l'élasticité de la gomme permet une très grande finesse des motifs, ce qui n'est pas le cas pour la patatogravure.

PATATOGRAVURE3

J'ai quand même ma petite série de cartes, elles feront l'affaire le temps que je me mettre à la gravure sur gomme, et que je trouve une façon plus "pro" d'apposer l'adresse.

C'est sur qu'en commançant par les éléphants, ça devenait sacrèment compliqué de paramétrer l'impression à l'imprimante de l'adresse, car le positionnement de l'éléphant est légèrement différent à chaque carte! 

PATATOGRAVURE4

PATATOGRAVURE6

Ils sont sympas mes éléphants roses, non? Ce qui est sûr, c'est que je préfère les voir là, que dans mes rêves!!!