<$CBTagMedias$>
29 décembre 2016

Céphée aux coccinelles

Que se passe t'il quand on emmène une petite demoiselle dans un magasin de tissu?

Soit ça lui est étranger et elle s'ennuie, soit elle baigne dedans depuis qu'elle est toute petite et rien ne la fera changer d'avis lorsqu'elle  jette son dévolu sur un rouleau bien spécifique...

Du haut de ses cinq ans, elle assume complètement son craquage pour un tissu coccinelles et je n'ai pas pu en détourner son attention, ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé!! Il y avait le choix!!

Je vous passe les détails de la scène où elle me supplie les mains jointes dans le magasin (elle deviendrait comédienne que je ne serais pas étonnée!!) de lui en faire un manteau avec un trop mignon  "siteuplait maman, siteuplait un manteau coccinelles!".

Devant sa bouille et parce que cette demande  me ravit j'acquiesce sous les cris de joie et repars avec un mètre de ce fameux tissu, autant de polaire doudou rouge (j'ai refusé tout net le rose!) et 3 mètres de passepoil argenté.

Je veux bien lui faire plaisir, mais comme il faut aussi que ça me plaise, j'ai mixé les coccinelles de chez Toto avec un grand cru Misia. 

Nous sommes conquises toutes les deux, et sommes parties en balades l'étrenner, nous arrêtant devant de bien belles portes...


cocci1

cocci2

cocci3

 

En patron de manteau enfant, je n'ai que le Céphée qui me plait énormément; j'ai bien les intemporels, mais c'est devenu un peu trop basique pour moi maintenant. Je louche sur plein d'autres patrons évidemment, mais comme je suis en mesure d'effectuer quelques modifications, je m'inspire et me lance des défis!  

Et j'ai beaucoup louché sur les manteaux de la marque Her little world tout particulièrement sur les modèles Elfique et Féérique avec leurs découpes et leurs grandes poches sur l'avant. Ils sont justes magnifiques...

J'ai découpé mes morceaux de devant de façon traditionnelle (comme sur le patron) et j'ai enlevé ensuite (pour chaque côté) une bande toute hauteur que j'ai remplacée par mon tissu contrastant. Ces bandes enlevées ont  été remises à l'intérieur pour créer une jolie parementure et me faciliter la couture des boutonnières et des boutons, le tissu doudou n'étant pas forcément sympa pour ça!

J'en ai profité pour inclure des grandes poches entre les coutures, en faisant de jolis raccords pour qu'elles soient presque invisibles et pour y glisser le joli passepoil.

Mes deux parties noires se chevauchent donc complétement à la fermeture du manteau. On distingue un peu la parementure coccinelles sur cette photo.

cocci4

cocci5

Le dos est fidèle au Céphée du livre grain de couture, hormis la longueur genou. 

Et sur cette version j'ai créé un grand col (un simple rectangle), qui monte bien haut et se ferme dans la continuïté du devant. Une bonne grosse capuche a également vu le jour, copiée sur un modèle du commerce et boutonnée sur le col. Nous les ch'timi, on a bien du mal à s'en passer...

cocci6

Coupé en 7 ans (ma poulette a 5 ans et met du 6 ans du commerce), il est parfait niveau taille.

Le revers aux manches est tout à fait volontaire. Conçu comme un élément de déco pour son premier hiver, je le vois comme une bonne solution pour faire éventuellement un deuxième hiver... s'il n'y a pas de nouveaux craquages entre deux!

Quoique...l'un n'empèche pas l'autre me direz vous!

 

cocci8

cocci9bis

 

Ma jolie starlette a finalement trouvé une porte à sa taille et une maisonnette bien accueillante, tout comme ses propriétaires. Merciii!

cocci7

Elle s'y est installée un moment, un tout petit moment, car même si elle adore son manteau et que j'aime la voir dedans, il fait bon de l'enlever et de rentrer chez soi...

Posté par grame à 20:34 - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


18 novembre 2015

Couronne de Noël: coton, laine et paillettes

Un peu de douceur...

Une couronne toute blanche pour doucement glisser vers Noël...

coton1

Cette couronne toute blanche est réalisée, selon une très belle idée trouvée ici,  avec des disques en coton! Oui oui les petits disques démaquillants si insignifiants... J'ai adoré le pliage tout simple mais qui apporte tant de volume et offre un visuel si réconfortant...

Pour réaliser ce détournement trop chouette, je me suis rebricolé une structure de couronne avec un morceau de cable électrique (comme pour celle là) que j'ai recouvert d'un tube de satin blanc. Ce qui est pratique avec ce genre de cable, c'est son fil métallique qui passe à l'intérieur et qui permet de joindre les deux extrémités et de créer une boucle à la fin pour l'attacher.


COTON4


COTON6

 

J'ai plié chaque disque en deux et encore en deux, ai mis un point de colle dans le dernier pli (pour que ça ne s'ouvre pas), et un point de colle dans l'angle pour les coller sur la couronne. J'y suis allée gaiement, sans organisation particulière, en m'arrétant lorsque l'effet souhaité était atteint (j'ai utilisé les trois quart d'un paquet).

COTON5

Et puis je suis tombée sur ça, et j'ai eu très envie d'essayer de les faire, ces petits sapins en laine.

C'est facile, rapide et assez efficace pour magnifier les fins de pelote!!  


COTON7

 

C'est vraiment mignon et hormis une étoile pailletée, je n'ai rien eu envie d'ajouter.

Le fil de fer (laissé long) m'a permis également de fixer ma mini forêt à la couronne; le chevauchement des cotons a été idéal pour cacher le fil de fer sur l'avant et j'ai tout attaché sur l'arrière de la couronne.

COTON8

COTON9

COTON2

 

Un ciel étoilé est venu compléter le tableau.

Minimaliste et légèreté vont de paire pour cette couronne enneigée. 

COTON3

 

Un peu de douceur...

05 novembre 2015

Des papillons pour un céphée hivernal

Pendant les vacances de la Toussaint, je n'avais rien prévu de particulier, hormis de coudre le manteau d'hiver de ma grande demoiselle.

Et le timing était bon! Le vent, les gouttes et le froid peuvent arriver, elle est parée!!

PAPILLONMANTEAU5

PAPILLONMANTEAU3

 

C'est évidemment le Céphée de grains de couture que j'ai choisi... J'adore ce patron!!

Je trouve que son pli creux dans le dos  permet de jouer sur les tissus, ce qui lui confère vraiment beaucoup d'originalité. Comme ma poulette a adoré ce tissu très chargé en papillons dès qu'elle l'a vu, je lui ai mis de côté et l'ai utilisé sur la pièce centrale, la capuche et les poches.

Les poches sont réalisées à partir du célèbre tuto de la poche ronde de la cabane d'Elilou auquel j'ai ajouté un pan de tissu entre le devant de la poche et le fond de poche pour qu'il y ait deux compartiments, dont un ferme par une pression (à la demande de ma fille pour que ses affaires ne tombent pas).

 

papillonmanteau1

 

J'ai déjà cousu le céphée en 10 ans, ici, en l'extrapolant comme l'explique Ivanne à la fin de son livre, et bien qu'elle le déconseille, je l'ai à nouveau réagrandi en 12 ans avec la même méthode.

Ma grande demoiselle de 8 ans porte du 10 ans en général (du 12 parfois) et je voulais absolument qu'elle soit à l'aise malgré les épaisseurs des habits et du manteau en lui même. Je ne le trouve pas "déformé", il est vrai que je le modifie pas mal, et fais les finitions et les petits réglages sur elle...

PAPILLONMANTEAU2

 

En l'occurence ici, pas de col, de patte et de boutonnière. Elle m'a demandé une grande capuche qui englobe bien le visage et qui permet les jolies coiffures en dessous, ce qui excluait les cols pour une question d'épaisseurs à coudre! Les poches sont justes indispensables pour les bricoles et les gants (les mains aussi!) et les boutonières, c'est moi qui les évite!

J'ai donc opté pour deux pressions aimantées récupérées sur d'anciens sacs, avec un tissu très épais comme le vert utilisé, pas de risques de déchirures!

PAPILLONMANTEAU4

 

Pour que les pans avant se chevauchent, j'en ai agrandi un d'une dizaine de centimètres environ, et ai réglé la longueur du manteau un peu au dessus des genoux car  j'aime ce style tout simplement!

Et puis je m'amuse à m'approprier ce modèle avec des détails qui me plaisent: revers contasté pour la capuche, poches personnalisées et passepoil partout! Du violet fait maison avec une grosse cordelette de récup', qui reprend les couleurs de certains papillons.

Le tissu vert, un gros velours cotelé très doux (si on le prend dans le bon sens, ce qui ne m'a pas facilité la phase découpe des pièces!!) est également une super récup'! 

Oui oui, j'adore faire de belles pièces avec ce que j'ai à la maison, et je cultive depuis toujours l'art du recyclage, ce manteau n'a donc pas fait exception à la règle! 

Comme j'aime l'aspect économique, autant que celui relationnel et émotionnel, je trouve que créer un manteau en 2015 pour une demoiselle qui aime son look avec un rideau de la grand mère de son papa est un beau pied de nez à la surconsommation de notre société!

Ce tissu est magnifique, il reflète la lumière et prend des teintes variées selon les moments de la journée, et comme il est très épais c'est idéal pour ce genre de projet.

PAPILLONMANTEAU9

Et puis ce manteau est facile à vivre, ni fragile ni salissable, ma poulette le porte d'ailleurs en toute décontraction, elle tente même de grimper dans les arbres sans que ça me mette en stress!

 

PAPILLONMANTEAU7

 

En le faisant, j'ai repensé au défi actuel de pas@pasdechat qui a pour thème "dans le vent" et je me suis dit que lutter contre le vent et les froides bourrasques du nord avec des papillons pouvait faire une belle participation! Autant faire d'une pierre deux coups!!

PAPILLONMANTEAU8

PAPILLONMANTEAU6

 

C'est fou ce que la couture peut rendre heureuse!

Un joli projet vécu comme un petit challenge créatif personnel, et un résultat qui me donne le sourire...