Nos déchets envahissent la planète, c'est une triste réalité. Ils polluent tout...

Malgré ce qu'on croit, énormément d'eux ne sont ni triés, ni revalorisés, ni incinérés. Ils sont enfouis, déposés dans des décharges, rejetés à la mer...

A mon petit niveau, la prise de conscience s'est faite sur la vitesse à laquelle mes poubelles de tri se remplissaient, essentiellement au retour des courses.

Petit à petit nous avons cheminé.

J'ai commencé en n'achetant presque plus rien de préparé. Grosse étape et grosse remise en question. Que des produits de base. Enfin, c'était ça le fil conducteur...

Bizarrement, j'allais beaucoup plus vite pour faire les courses, mais beaucoup moins pour faire à manger!! 

La deuxième grande étape a été de vouloir acheter en vrac, pour ne plus produire tant de déchets. Pour "tendre" vers le zéro déchet...

vrac1

 

J'ai cousu une petite dizaine de sacs en tissu (20cm par 30 environ), en choisissant le tissu le plus fin que j'avais dans mon stock, et un tout petit cordon. Deux coutures latérales, un point zigzag pour la longévité et un ourlet qui sert de glissière et le tour était joué.

Ils ne pèsent que 16g, ce qui est insignifiant à la pesée pour des doses familiales.

vrac2

 

Et puis on a testé le magasin qui vend du vrac. "Be vrac" à Avelin pour les nordistes.

C'est bizarre la première fois, mais très sympa et si ludique. J'ai eu bien du mal à remplir mes sacs, ma poulette voulait tout faire elle même!

vrac3

vrac4

vrac5

 

Ces petits sacs à vrac, tout à fait satisfaisants pour les produits "propres" et secs, doivent être accompagnés de bocaux, pour les liquides ou les poudres, comme ici pour le café.

On choisit ses grains et on les moud soi même. Quelle odeur!! Un vrai bonheur!

vrac6

 

On utilise aussi les boîtes, de préférences en métal. Comme ici pour des grosses quantités de céréales du matin.

vrac7

 

Et le retour à la maison est tellement différent.

AUCUN déchet. AUCUN, c'est fou!

Et je ne vous raconte pas le plaisir du transvasement...

vrac8

vrac9

 

Alors, on progresse, mais c'est loin d'être parfait. Malgré nos efforts, on produit encore des déchets, mais moins, beaucoup moins.

Dans ce projet responsable, les actions doivent se combiner.

En voici quelques unes que nous avons mises en place sans aucune difficulté:

- Ne plus acheter de bouteilles d'eau. On remplit des carafes en verre qu'on stocke au frigo pour "casser le goût" de l'eau du robinet.

- On a un saladier sur le plan de travail pour tout ce qui est bio dégradable, et on le vide dans le composteur du jardin.

- Plus de produits ménagers, que du vinaigre et du bicarbonate de soude.

- Une petite incursion récente vers les produits solides, savon et shampoing.

- Voir dans l'occasion un vrai moyen de consommer autrement.

- Ne se chauffer qu'au bois et bénir notre poêle qui rassemble tout mon petit monde dans le salon avec plaisir. Recup'et bons plans locaux pour le bois.

- De façon générale, ne plus surconsommer. Aller vers l'essentiel, le fait maison et la simplicité.

             

   Vaste programme qui pourtant ne me pèse pas...

 

Voilà...C'est peut être "à la mode" en ce moment, mais ici, ça résonne comme une évidence.

Alors évidemment, lorsque Coco du blog Pas à pas de chat, a lancé son nouveau défi intitulé "D(iy)rable", je savais que ces petits sacs insignifiants d'un point de vue "projet couture" valaient la peine d'être montrés ici.

defi pas à pas de chat

Plus que la présentation d'un projet créatif, cet article est un manifeste pour notre planète. Aimons la. Protégeons la.

Cette vidéo de 40 secondes m'a touchée très récemment . Elle vaut tous les longs discours... Voir la vidéo

 

Apprenons à nos enfants qu'il y a d'autres solutions que le tout plastique, et le tout jetable.

vrac10